Les transporteurs toujours en grève

Depuis d’une semaine les transporteurs de bus scolaires ne font plus rouler leurs véhicules suite au dernier caillassage qui s’est déroulé à M’Tsapéré.

Une nouvelle semaine commence et il n’y a toujours pas de bus pour les élèves et les étudiants. Mercredi dernier, les conducteurs ont exercé leur droit de retrait. Le mouvement de grève s’est prolongé  jusqu’à aujourd’hui.

Le dernier incident date du mardi 6 février vers 18 heures à la rocade de M’Tsapéré, alors que le conducteur était dans les embouteillages et se rendait au sud de l’île.

Les conducteurs indiquent qu’ils ne prendront plus ni ne déposeront plus des élèves dans des lieux dangereux tant qu’une solution n’aura pas été trouvée. La plupart de ces incidents se produisent généralement à Kahani, Koungou ou à Kawéni.

Nombreux sont les élèves qui ne se rendent plus dans leur établissement scolaire. Les écoles secondaires indiquent  37% d’absentéisme, selon le Vice-rectorat.

Les derniers mouvements de ce type datent du mois dernier.  Suite à cela une réunion s’était tenue entre la compagnie des transports scolaire et le Conseil départemental, en compagnie d’autres acteurs essentiels.  Une solution avait été trouvée: placer des agents des forces de l’ordre dans certains bus.

Le mouvement continue et les propositions de sortie de crise se font attendre…

Article d’Amina Assane