Le blog L’Allumeur de réverbères, un lieu où s’éclairer

« Ne pas avoir d’idées et savoir les exprimer : c’est ce qui fait le journaliste. » Beaucoup de vrai dans cette petite phrase de Karl Kraus, écrivain et dramaturge autrichien du début du XXèmesiècle. Et les médias de masse ne se gênent pas pour appliquer ce principe, au risque de désinformer les gens. Quête perpétuelle de l’audience, parti pris dans le traitement des sujets, incompétence et manque de culture générale des journalistes, méconnaissance des dossiers… toutes les lacunes à peine voilées du monde médiatique a pour conséquence absurde de livrer les actualités de façon souvent très brute, sans remise en contexte, sans éléments de compréhension historique ou sociologique, avec un prisme de lecture purement occidental et capitaliste. Comme si les évènements naissaient de nulle part, sans causes et sans explications.

C’est devant cette problématique que s’est créé en avril 2013 le blog L’allumeur de réverbères. Son but : offrir une analyse approfondie de l’actualité française et internationale ainsi que des faits de société, avec une constante remise en perspective historique des évènements.

On sait, et non sans le déplorer, que les médias orientent de manière générale le niveau des débats dans la sphère publique. Cette réalité est terrible pour la démocratie, car la recherche perpétuelle du buzz par les médias de masse a une double conséquence fâcheuse. Tout d’abord, pour les femmes et les hommes politiques l’impossibilité de parler de sujets de fond sans que ne soit extrait de leurs propos le mot qui fera mouche médiatiquement. Ce qui est assez désespérant pour tous les amoureux de la politique et du débat d’idées. Ensuite et surtout, cela signifie qu’il est fort aisé, pour nos chers politiciens, de manipuler les médias en lançant des « petites phrases » qui leur permettront de se mettre en avant et d’occulter d’autres sujets (de fond).

L’objectif de faire de l’audience étant trop souvent rejoint par une réelle incompétence du milieu journalistique, on comprend que l’objectif d’information n’est pas toujours atteint. Des médias de masse, le public devrait comprendre de l’actualité que la réalité géopolitique mondiale se compose de gentilles démocraties et de méchantes dictatures, que l’islam représente une religion homogène où chaque membre serait un djihadiste en puissance, ou encore que l’Afrique n’est faite que de guerres, de maladies et de famines. L’événementiel, toujours l’événementiel. Une vision en noir et blanc du monde. Aux dépens de l’essentiel. Les reportages de fond sont rares et ne sont visibles que dans des émissions ou des chaînes spécialisées. Et le zapping radio-télévisuel met au-devant de la scène des évènements qui peuvent avoir totalement disparu de nos écrans ou des ondes-radio dès la semaine suivante.

La création d’un blog qui ait une démarche pédagogique vis-à-vis des internautes, pour affiner leur regard sur l’actualité

À travers la mise en place d’une page qui développe une analyse approfondie des sujets de société ou d’actualité internationale, les auteurs de L’Allumeur de réverbères ont choisi une approche inspirée de l’éducation populaire, par le canal de l’écriture. Le postulat de départ : les internautes peuvent se faire une libre opinion, faire appel à leur esprit critique et en apprendre sur tous les sujets, mais ils doivent pour cela comprendre le contexte politique et les dynamiques sociales à l’œuvre, qui expliquent les évènements de l’actualité. Pour cela, une remise en perspective historique des faits est nécessaire. Et c’est cela qui bien souvent manque aux médias. Soit par souci excessif de synthèse (afin d’atteindre un public de moins en moins patient), soit par manque de culture générale et de travail des journalistes eux-mêmes, soit par malhonnêteté intellectuelle pure et simple et par orientation idéologique.

Le but est aussi, à travers certains sujets, de briser les idées reçues, d’aborder des thèmes sous-traités, de montrer que l’innovation et l’audace peuvent être là où on ne les attend pas, de soulever des questions de fond sur nos modes de vie et sur nos choix politiques. La diversité des thèmes abordés a vocation à permettre à chacune et à chacun d’y trouver son compte : la reconversion des anciens abattoirs au Maroc au profit de lieux d’expression culturelle, la surmédiatisation du phénomène religieux en France, le phénomène des squats étudiants à Paris, l’innovation technologique en Mauritanie, le fiasco de l’aide publique au développement en Afrique, etc.

Aux nombreux articles s’ajoutent des diaporamas de photos thématiques qui, nous l’espérons, feront le plaisir des internautes. Le blog est par ailleurs ouvert aux contributions extérieures et aux recommandations de sujets.

Bonne lecture !

Pour accéder au blog, cliquez ici 

Également accessible sur Facebook : L’allumeur de réverbères – Un lieu où s’éclairer.